Halte au sketch ! Blog...

| Contact

Suivre la vie du site Suivre la vie du site

  • Netwazoo | Halte au Sketch !
  • Netwazoo | Halte au Sketch !
  • Netwazoo | Halte au Sketch !
  • Netwazoo | Halte au Sketch !
  • Netwazoo | Halte au Sketch !
  • Netwazoo | Halte au Sketch !
  • Netwazoo | Halte au Sketch !
  • Netwazoo | Halte au Sketch !
  • Netwazoo | Halte au Sketch !
  • Netwazoo | Halte au Sketch !
  • Netwazoo | Halte au Sketch !
  • Netwazoo | Halte au Sketch !

Ecrivez-nous

Musiques du moment #2

13 juillet 2013, par jeanmarie

Lo’Jo - Cinema el Mundo (World Village, 2012)

"Le monde de LO’JO est engagé, poétique, extrème. Sa musique est belle, vivante, colorée, spontanée à l’image de cette improvisation collective sur le titre "African dub crossing the fantoms of an opera". A l’abri des modes LO’JO renouvelle sans cesse son folklore imaginaire et lumineux. Un vrai bonheur."
(source)

- http://www.lojo.org/
- A écouter sur Deezer

Le Nil - Le Chant Des Fleuves (accords croisés / harmonia mundi, 2012)

"Le chant des fleuves vous propose d’explorer le cours des musiques qui s’épanouissent au bord des grands fleuves de la planètes. Le premier tome est consacré au Nil.
Le Nil dépose ses musiques, comme il le fit toujours de ses alluvions, sur un parcours de plus de 6.500 kilomètres. Les expressions qu’il charrie jusqu’à nos oreilles sont glanées sur les rives de neuf pays d’Afrique Noire dont l’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie qui s’imposent comme sources essentielles dans l’histoire des musiques du monde.
De Port Saïd au Caire en passant par Assouan, Port Soudan, Khartoum, Addis Abeba, les deux disques de ce coffret dévoilent toute la richesse musicale traditionnelle ou contemporaine."

(source)

- Plus d’infos...

Dead Combo - Lisboa Mulata (Dead & Company, 2011)

"Pedro Gonçalves et Tó Trips sont les deux protagoniste de ce mini-combo qui n’a pas peur de se qualifier de mort… Pourquoi ? Par l’univers qu’il dépeint peut-étre… Leur disque est un road movie mené par deux guitares solitaires qui réussissent à emmener trés loins, nourries á la musique d’Ennio Morricone. Par son côté underground assumé, leur disque entraine aussi dans les tréfonds d’une Lisbonne secrète et métisse… D’ou son titre Lisboa Mulata, qui litteralment signifie “Lisbonne Mulatresse”."
(source)

- http://deadcombo.net/
- A écouter sur Deezer

Mots clefs liés à cette article : billet musical, ailleurs

Commentaires

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 

SPIP